Mesures sanitaires : Influenza Aviaire

Les mesures de biosécurité à appliquer dans les basses cours :

Depuis la découverte d’un premier foyer d’Influenza Aviaire hautement pathogène aux Pays Bas en octobre dernier, la circulation de la faune sauvage en Europe a accéléré sa propagation sur le territoire français.

Ces contagions, bien que non transmissibles à l’homme et ne présentant pas de dangers alimentaires, ont conduit le ministre de l’agriculture à classer l’ensemble du territoire en risque élevé au regard de cette maladie.

Afin de protéger vos basses cours, nous vous recommandons d’appliquer les mesures de biosécurités décrites dans la circulaire délivrée par le ministère de l’agriculture. Tout détenteur de volailles, doit se déclarer auprès des services de la mairie de sa commune afin de lutter contre la propagation grâce au formulaire joint.

Par conséquent, la fréquentation des zones de stationnement des volatiles sauvages ainsi que les interactions avec ceux-ci sont à éviter, pour freiner la propagation de cette maladie (par les fientes des sols souillés, le contact avec les animaux morts ou vivant, etc…).

La découverte d’oiseaux sauvages morts, (cygnes, canards, oies, mouettes, goélands, poules d’eau, foulques et râles) est à signaler auprès du réseau SAGIR :

sd12@ofb.gouv.fr (Service Départemental de l’Office Français pour la Biodiversité)

fdc12@chasseurdefrance.com (Fédération Départementale des Chasseurs)

Pour la déclarations des autres espèces, seules les mortalités groupées d’au moins trois oiseaux dans le même secteur (simultanément) doivent être signalées.

 

Contactez-nous ! 

14 + 5 =